Est-ce la forêt, humide, épaisse, un peu inquiétante qui montre ou qui cache et surtout qui suscite des chimères ?
Est-ce la scierie, avec ses énormes machines, dont l’odeur parfume les pages du livre ?
Est-ce l’Auteur (ou l’auteur) avec sa bonhomie, sa maladresse et son talent, sa capacité à se mettre dans des situations impossibles qu’il avait pourtant clairement prévues ?
Est-ce tous ces personnages, plus vrais que nature, Monsieur le maire, les sympathiques libraires qui aimeraient bien que l’écrivain soit un peu moins inattendu, ou le si sincère Manu (et tous les autres) ?
Est-ce l’énigmatique Dora ?

Je ne sais pas, mais ce que je sais c’est que j’ai reçu le livre de Serge Joncour comme un cadeau personnel que l’auteur m’aurait (m’a) fait : «Viens on va passer un moment ensemble».

Dès les premières pages j’ai entendu l’auteur m’expliquer qu’il avait fait sa part du travail mais, pour autant, que celui-ci n’était pas encore fini. Il est souvent là hésitant entre deux interprétations, alors, au lieu de trancher, il t’offre de faire le choix à sa place … À toi de faire mon grand. C’est bien sûr un peu déroutant mais quelle invitation au voyage !

Jean-François Canet

Vous devez être connecté pour déposer une réponse.