24. novembre 2021 · Commentaires fermés sur A venir … à Montpellier mais des thèmes, des lectures à découvrir où que vous soyez · Catégories: Actualités

Les rencontres franco-espagnoles

Madame, Monsieur,

J’ai le plaisir de vous inviter aux deuxièmes rencontres franco-espagnoles consacrées aux « Femmes espagnoles en résistance, femmes libres et engagées en France » que nous organisons  pour la première fois à Montpellier. 

Pourquoi  notre association « Voix de l’extrême Poésie et Culture » a choisi ce thème ?  

Nous avons souhaité rendre hommage aux femmes espagnoles qui ont joué un rôle majeur en Espagne puis en France et qui malgré leur engagement, malgré les témoignages vibrants qu’elles ont pu livrer sur une époque terrible,  sont restées des OUBLIÉES DE L’HISTOIRE et pourtant, elles ont forgé la nôtre.

En effet, à leur arrivée en France en 1939, ces femmes ont connu les conditions difficiles de l’exil. Puis, internées dans les camps, elles n’ont pas hésité à manifester derrière les barbelés pour exiger des droits fondamentaux. Installées précairement dans la Région Occitanie, elles se sont engagées comme résistantes dans la lutte contre le fascisme en rejoignant des résistants français et espagnols durant la deuxième guerre mondiale. Certaines ont été déportées, ont connu l’horreur des camps nazis, de Ravensbrück et elles ont témoigné. 

D’autres ont mis leurs compétences et leur engagement à la disposition des institutions françaises et des populations des villes et les villages où elles se sont installées…Dans les années 1930, avant la guerre d’Espagne, la plupart de ces militantes étaient déjà engagées en Espagne dans des mouvements comme celui des « Mujeres Libres », de lutte contre le fascisme, dans des syndicats ouvriers, des partis politiques.  

Durant 4 jours, nous accueillerons des historiens, des artistes, des descendants pour mettre en lumière notre  patrimoine car il est notre histoire commune de lutte contre l’obscurantisme.

Ces manifestations ont reçu le soutien de la Ville de Montpellier, de la Région Occitanie, du Conseil Départemental de l’Hérault, du secteur de la culture de l’ambassade d’Espagne, de l’Université Paul Valéry Montpellier 3 et l’Unité de recherche ReSO. 

Elles sont organisées grâce à la complicité du Mémorial de Rivesaltes, du Mémorial du camps d’Argelès sur Mer, du Lycée Jules Guesde de Montpellier,de l‘Observatoire de la laïcité 34, de la Maison de l’Europe,  du Centre de documentation de l’exil de Toulouse, de l’association Filles et Fils de Républicains et Enfants de l’exode (FFREE), de la Colonie espagnole de Béziers, de l’Ateneo de Saint-Marcel-d’Aude, de l‘association Mémoire en résistance en Ariège et Solidarité transfrontalière… et en Espagne de Voces del extremo et la Fondation Juan Ramon Jimenez.  

Je reste à votre disposition pour vous apporter de plus amples informations et je vous invite également à prendre connaissance des informations dans le détail sur le blog ICI

Dans l’attente de vous retrouver à cette occasion, je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, mes sincères salutations.

Manuela Parra Senault 
Présidente de l’association Voix de l’extrême

————————————————

La librairie L’Opuscule (10 Rue Saint-Firmin, 34000 Montpellier) accueillera : 

• Osvalde Lewat, le 25 novembre à 19 heures pour échanger autour de son roman Les aquatiques paru aux éditions Les escales. 

Osvalde Lewat est née à Garoua au Cameroun. Photographe d’art et réalisatrice de films documentaires plusieurs fois primés, elle vit à Paris. Les Aquatiques est son premier roman.

Résumé

Le roman d’apprentissage d’une femme africaine au XXIe siècle, entre ombre et lumière.  » Je n’étais jamais retournée sur la tombe de Madeleine. N’y avais jamais apporté son repas préféré, de l’huile de palme, du sel ou une cruche de vin de raphia. Madeleine, pour autant que je m’en souvienne, préférait le vin rouge. Mais enfin, le vin de raphia, c’est ce que l’on déposait sur la tombe des morts dans le Haut-Fènn.
 » Vingt ans après la mort de sa mère, Katmé Abbia, enseignante, apprend que la tombe doit être déplacée. Son mari, Tashun, préfet de la capitale, voit dans ce nouvel enterrement l’occasion providentielle de réparer les erreurs du passé et surtout de donner un coup d’accélérateur à sa carrière politique. Quand Samy, artiste tourmenté, ami et frère de toujours de Katmé, est arrêté et jeté en prison, les ambitions politiques de son mari entrent en collision avec sa vie et la placent devant un choix terrible.
Porté par une écriture puissante où l’âpreté du réel le dispute à un humour à froid, Les Aquatiques est à la fois le portrait intérieur d’une femme qui se révèle à elle-même et une réflexion profonde sur les jeux de pouvoir dans une société africaine contemporaine.

 

Commentaires fermés.