01. février 2022 · Commentaires fermés sur « SEMI » de Aki Shimazaki · Catégories: Lu, vu, entendu

Un livre lu, aimé et présenté par Myriam :

« L’oeuvre de Aki Shimazaki se déploie en pentalogies : cycles de cinq romans construits autour d’une même histoire, telle que vécue par cinq personnages différents et pouvant se lire indépendamment. Ses titres évoquent un végétal ou un petit animal. «  (Wikipédia)

« Sémi » est le deuxième opus de son quatrième cycle, sorti en 2021.

Semi, c’est cette cigale dont les larves demeurent sous terre durant des années avant de pouvoir déployer leurs ailes pour une courte période. Belle métaphore pour cette histoire dont l’héroïne, Fujito, habitée par la maladie d’Alzheimer, se voit délivrée des blessures du passé pour renaître à une relation nouvelle avec son mari.

Fujito et son mari Tetsuo vivent en maison de retraite, soulageant ainsi le poids du quotidien. Après quarante ans d’une union tranquille, issue d’un mariage arrangé, un matin Fujito ne reconnaît plus son mari. Redevenu un fiancé, Tetsuo relit le passé au fil des souvenirs, focalisés dans le temps, de Fujito et, dans son désarroi, comprend qu’il doit reconquérir celle qu’il avait seulement pris pour acquise.

Une belle note d’espoir face à une maladie si difficile à appréhender pour les proches : la possibilité, par un retour en arrière inopiné, de recommencer en mieux… maintenant que l’on sait, d’ouvrir une nouvelle page presque vierge.

Portée par le chant des cigales, une écriture délicate, épurée, toute en finesse et légèreté quoique grave. Aki Shimazaki est de ces auteurs qui vous prennent par la main et vous emmènent doucement…

« Sémi, Sémi, Sémi, où te caches-tu ?

Après tant d’années sous terre

Tu n’as que quelques semaines à l’air

As-tu de la nostalgie pour ton long passé

Dans le noir ? « 

Commentaires fermés.